Eglise

Eglise

L'église de FARGUES est une ancienne chapelle seigneuriale du château de Morlan, qui date du 18ème siècle (1740)

L'église possède un plan rectangulaire se prolongeant vers une abside plate

La nef est flanquée d'un bas-côté septentrional. Elle est précédée d'un clocher-tour carré couvert d'un toit à quatre pentes en tuiles. Il est percé de petites ouvertures rectangulaires et d'une porte en arc plein cintre. Il est flanqué d'un porche au nord et au sud. Les murs sont réalisés en moellons polygéniques (gypse, calcaire blanc, garluche et galets divers) provenant des alentours.  

Elle a subi beaucoup de transformations au cours des siècles. La pièce donnant sur le porche abritait autrefois la mairie.

En 2014 des travaux sont devenus nécessaires pour sécuriser et consolider les façades de l'édifice. Le bâtiment n'est pas classé mais en accord avec les services de L’État (un des finasseurs du projet) nous avons sauvegardé un maximum de traces de l'histoire en particulier des enduis qui préservent son authenticité.

La restauration, réalisée avec des matériaux, couleur et techniques adaptées, permet de retrouver l'aspect initial de l'église.

Elle a aussi  permis de mettre en évidence quelques marques spécifiques en particulier : 

   • Un cadran solaire antérieur à la révolution(face sud)

cadran solaire

    • Une stèle discoïdale (face ouest)

IMGP8087 1

•LE MARGUILLIER

Cette inscription est gravée sur une pierre blanche au-dessus de la porte de l'église.

IMGP8086 1

               "Jacques de PORTES Marguillier 1736"

Le Marguillier fut d'abord celui « qui tient un registre ou un rôle ». Sa première fonction était d'immatriculer les pauvres de l'Eglise. La seconde fonction est l'administration des registres de ces pauvres personnes.

A partir du XIIIe siècle ce mot désigne également de manière générale un fabricien, membre du conseil de fabrique. C'est un laïc chargé de la construction et l'entretien de l'église (nef et clocher), de l'administration des biens de la paroisse (communauté civile), de veiller à l'entretien des locaux, de tenir les registres de la paroisse. Le Marguillier était élu pour un an et pouvait être reconduit.

Jacques de PORTES était le forgeron du village et avait une certaine instruction puisqu’il savait signer. Il décéda à l'âge de 75 ans en 1761.

On peut supposer que dans le cadre de sa fonction, Jacques de PORTES a été actif pour faire construire le clocher de Fargues. Comme il s'était donné de la peine, et que c'est lui qui a payé le maçon avec les deniers de la commumauté paroissiale, il était juste de voir le nom de ce forgeron figurer pour au moins les trois siècle à venir sur cet édifice religieux.

On s’aperçoit que le fonctionnement de l'époque était déjà démocratique: les habitants géraient eux mêmes, avec des élections, les biens des paroisses sans intervention du clergé et ce, avant la Révolution.